Ask Boichi sur la Nourriture 1 – Découverte de nouvelles nourritures

by

À la découverte de nouvelles nourritures

“Ask Boichi” (sur la Nourriture) est une rubrique spéciale de Boichi.com où je répond aux questions des fans. Que ce soit à propos de la nourriture présente dans mes manga ou discuter de nourriture Japonaise, Coréenne voir même de n’importe quel recoin du monde. Mes réponses et les histoires que je partage traitent de mes expériences et opinions.

À quelle fréquence essayez-vous de nouveaux restaurants ou nourritures afin de les dessiner plus fidèlement ? De celles que vous avez essayé d’intégrer dans un manga, laquelle avez-vous le plus appréciée et pourquoi ?

– Asher Zawodniak

Cher Asher Zawodniak. Merci pour cette belle question.

J’adore la nourriture !!! Mais je pense que tout le monde le sait déjà.

J’aime manger et cuisiner tous types de nourriture. Rechercher des recettes, lire des livres sur la nourriture et bien sur, j’adore les dessiner dans mes manga.

Initialement, je me suis intéressé à la cuisine car je voulais être un bon petit-amis pour ma copine. Ensuite j’ai cuisiné et partagé cette nourriture avec me assistant puis j’en suis venu à vouloir dessiner mon propre manga sur la cuisine.

Depuis me je me suis installé au Japon, c’est devenu mon outils bien à moi de comprendre et de me rapprocher de mes lecteurs Japonais et de leur culture.

En gros, mangaka est un travail nécessitant énormément de temps et il est difficile de se libérer pour des interactions sociales. Comme de trainer avec des amis ou voyager. Par exemple, je n’ai pas appris le Japonais bien que je vis au Japon.

Je pense que la chose la plus important pour un mangaka est de passer autant de temps que possible à dessiner de bon manga pour ses lecteurs. Non pas de parler Japonais avec des locaux.

Mais même si je suis très occupé, je mange quand même mes trois repas journalier comme tous le monde. C’est dans ces moment que je prend le temps de comprendre la culture Japonaise si possible.

C’est aussi une très bonne manière de comprendre la culture d’autrui (selon moi). Car la nourriture est l’essence même de la culture humaine et la vie de chaque pays. Elle représente des moments d’histoire, de vie, de sagesse, d’efforts pour surmonter les obstacles, d’économie et d’environnement pour toutes ces cultures.

C’est pourquoi, si quelqu’un veux devenir mangaka au Japon, je pense qu’apprécier la nourriture Japonais est un bon point d’entré pour s’intéresser à la culture Japonais.

Il s’agit là du but partagé de mes chroniques sur la nourriture appeler <Les Aventures Culinaires de Boichi> ainsi que ces <AskBoichi sur la Nourriture>. À travers ces rubriques spéciales, je souhaite présenter d’autres chose que des techniques de dessin de manga à ceux qui visent à devenir mangaka au Japon.

C’est maintenant au tour de la question de notre cher Asher Zawodniak.

Il y a de nombreux types de nourritures apparaissant dans mes manga, certaines que j’ai pu apprécier et d’autres non.

 J’ai gouté toues les nourritures apparaissant dans <Sun-Ken Rock> et <Wallman>. J’emporte habituellement mon appareil photo pour prendre des photos de mes aventures culinaires. Puis je les classes séparément dans mon ordinateur.

J’ai vérifier les données de mon ordinateur pour répondre à ta question et j’ai compté 62,156 photos réparties dans 1,137 dossiers.

Les plats dans mes oeuvres sont préparés comme matériel tous les jours. Bien sur, il m’arrive de devoir aller les chercher à la source même. Par contre, pour ce qui est des oeuvres de « Fantaisie » ou de « SF » je n’ai pas grand chose sur lesquels me baser.

Par exemple, pour la nourriture de <Space Chef Caisar> j’ai du principalement me renseigner à travers des livres. Je ne pouvais pas essayer et gouter ces nourritures car elles n’existent pas dans le monde réel.

Par contre, les plats de <I want to feed Yumin> existent réellement et j’ai visité chaque restaurants deux fois pour bien m’imprégner des détails et les retranscrire fidèlement. J’aimerais publier ces aventures plus tard dans la rubrique Aventures Culinaires.

Quand je préparais <Terra Formars Asimov>, j’ai lu des livres sur la nourriture Russe et puis j’ai visité un restaurant Russe à Tokyo.

J’avais pour but d’essayer la cuisine locale en Russie une fois sur place mais j’ai du annuler mon voyage en Russie à cause d’une deadline trop serrée. Mon éditeur, ma femme et mon cameraman y sont aller à ma place.

J’ai essayer d’intégrer la cuisine Russe dans mes manga grâce à ce qu’ils m’ont ramené et aux photos prisent sur place.

Kvass (Kbac)

C’est du « Kvass (Kbac) » que ma femme m’a ramené de Russie.

Elle m’a dit que c’était ce que les Russe buvaient. Le goût est étrange mais pas mauvais. En fait, c’est même plutôt bon. Chaque type de nourriture possède sont caractère propre.

J’ai aussi essayer du pain noir du Japon et celui que ma femme a ramené de Russie. Coupé ou rompu à la main. Malheureusement je n’ai pu intégré aucun d’eux dans <Terra Formars Asimov>

Voilà des nouilles instantanée appelée <Doshirak>. Il s’agit d’une marque populaire en Chine. En vérité, elle fut produite en Corée en 1986 mais le goût de la version Russe diffère peu être de l’originale.

Les Russes aiment ajouter de la mayonnaise dans les nouilles instantanées alors je l’ai tenté à la Russe.

J’ai cuisiné du Borscht avec de la sauce instantanée de Russie. C’est compliqué de trouver de la betterave sur les marchers Japonais alors j’ai ajouté beaucoup d’onion et de salade.

J’ai préparé du pain noir et de la mayonnaise achetée en Russie pour le déjeuner.

Ainsi, j’ai essayer de comprendre ce que ressent la Russie elle-même quand afin de dessiner <Terra Formars Asimov>.

L’experience la plus appréciable que j’ai eu avec de la nourriture apparaissant dans mes manga fut avec la nourriture Russe, c’est relativement récent. Il s’agissait aussi de la première fois que je goutais ce type de nourriture que je n’avais jamais vu avant. C’est pourquoi je me rappel encore clairement de cette époque de collecte de données.

Par contre c’est très difficile de dire quel plat fut le plus mémorable. Je peu assurer que je me rappèlerai toujours des <Poguri Ramen> et du <Dabang-café> de Sun-Ken Rock (Dabang = salon de café et thé).

Je me rappel de « Poguri ramen » car j’avais entendu que des fans avaient essayé de les manger de cette manière après l’avoir lu dans les chapitres de l’entrainement au Mount Jiri dans Sun-Ken Rock.

Mais je suis désolé pour eux car ce n’est pas du tout de la très bonne nourriture… Mais personnellement je l’aime beaucoup.

J’ai beaucoup mangé de Poguri Ramen récemment.

Je suis très occupé ces jours-ci alors c’est compliqué de sortir pour manger de la bonne nourriture. « Poguri Ramen » est un bon choix pour les emplois du temps chargé. C’est peu cher et pas besoin de faire la vaisselle.^^

L’autre moment mémorable que j’ai évoqué et le « Dabang-café » visible dans le tome 1 de Sun-Ken Rock.

Il s’agit du café fait avec de la poudre instantané, de la crème et du sucre avec un jaune d’oeuf au dessus. Tu peux aussi ajouter de l’huile de sésame si tu veux.

Personnellement, je n’avais jamais essayé ce type de café avant de l’utiliser dans Sun-Ken Rock !!!

Le Dabang-café coréen est issue de la culture café de Corée mais vient date de très loins maintenant, c’était déjà le cas il y a 10 ans quand je commençais Sun-Ken Rock.

Il s’agit de la culture café de l’ancienne génération (des années 60). Je n’en avait jamais entendu parlé que dans des rumeur mais je voulais vraiment le montrer dans Sun-Ken Rock.

J’étais trop occupé à l’époque, Sun-Ken Rock venait de débuté sa sérialisation dans le Young King Magazine. Beaucoup de choses accaparaient toute mon attention et les Dabangs Coréen avaient presque tous disparus. C’est pourquoi j’ai demandé à mon staffs de partir à leur recherche et d’essayer un « Dabang-café ».

Ils ont trouvé un vieux Dabang dans une petite ville en périphérie de Séoul. Il y sont allé et ont essayé le café puis je l’ai recréé au studio en fonction de ce qu’ils m’en ont dit.

C’est ainsi qu’il est apparu dans Sun-Ken Rock. Les photos suivantes furent prises en juin 2006.

Préparer le Dabang-café.

J’ai utilisé du café instantané. La bouteille jaune est de l’huile de sésame Coréenne.

J’ai pris des photos puis je l’ai dessiné.

Bien sur je l’ai aussi bu. Comment fut le goût… ? Hmm… je ne peux pas dire.

Pourquoi est-ce que les anciennes générations d’hommes Coréens buvaient ça tous les matins ?

Ce n’est pas pour le goût mais il s’agissait d’une chance de ressentir une nouvelle culture venant de l’occident. Ils ont du entendre que les Américains et Européens buvaient du café et mangeaient des oeufs tous les matins.

Peut-être que les coréens voulaient essayer le style de vie occidental. Dans cette époque difficile, ce café leur aurait donné l’espoir et l’énergie pour un meilleur lendemain.

– Boichi

Toi aussi, pose ta question à Boichi

Share the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •