Ask Boichi sur les Manga 8 – Anatomie et Personnages

by

Anatomie et Personnages

Bonjour Boichi-sensei,

Je suis un grand fan de votre style graphique. Quand je lis l’un de vos manga ou tombe sur un de vos dessins c’est comme si je regardais une photo. J’aimerais connaitre la méthode derrière ce niveau de réalisme dans votre représentation de l’anatomie humaine.

Ce qui amène à ma seconde question : J’ai remarqué un schéma dans la représentation des personnages masculin et féminin qui se résume le plus souvent en un combo héros masculin / femme faible et sexy. Je n’ai rien contre cela car j’adore vos design mais je me suis toujours demandé si nous aurons la chance de voir des variations dans cette formule.

Par exemple, un héros masculin plus fin (comme Yagami Light de Death Note, Ikari Shinji d’Evangellion ou Himura Kenshin de Kinshin le Vagabon) ou bien un personnage féminin toujours sexy mais plus fort physiquement (comme Elle Ragu de Shadow Skills, Cammy de Street Fighter ou Valmet de Jormungand).
Ce sera vraiment intéressant de connaitre votre point de vue la dessus. Encore bravo pour votre superbe travail et merci d’avance. Diego Alonso Sáenz Sialer

Cher Diego,
Bonjour et merci beaucoup pour cette très bonne question et tes conseils.

Tout d’abord, pour répondre à ta question sur comment dessiner le corps humain…
Hmm… Je me demande, j’aimerais vraiment savoir comment bien les dessiner pour le manga.
Je n’ai jamais pensé que je dessinerais de bon corps humain dans ma vie.
Il y a beaucoup de mangakas capables de les dessiner bien mieux que moi dans le milieu du manga Japonais.
C’est pourquoi je ne peux pas te donner de conseils sur comment bien dessiner le corps humain dans le manga mais je te répondrais en partageant comment j’ai étudié l’anatomie humaine.

Avant mes 16 ans, je n’avais jamais lu de manga japonais donc je n’avais pas de réelle direction.
J’ai donc dû trouver ma propre manière de dessiner les personnages et le corps humain.

J’ai acheté quelques livres sur l’anatomie humaine dans une librairie et j’ai lu, étudié puis copié les images de ces livres.
Et j’ai collecté des photos.
Les premières photos que j’ai récoltés étaient des images de Sophie Marceau.
Elles avaient pour but de m’entrainer au dessin des personnages féminins.

Je n’ai récupéré et dessiné des images d’hommes que bien plus tard. (XD)

C’est à 17 ans que j’ai commencé à étudier l’anatomie humaine plus sérieusement.
Et quand j’ai eu 20 ans, j’ai commencé à prendre des photos de magazines et à les classifier dans mes archives personnels. Je l’ai appeler la « X-box ».

J’avais pour habitude de prendre des photos de modèles puis de commencer à dessiner, mais quand j’ai commencé à travailler sur Sun-Ken Rock, je ne prenais plus que des photos une fois le dessin des croquis finis.

La photographie est très utile pour dessiner mais peux aussi être un moyen dangereux d’accroitre son sens du dessin pour le manga.

C’est le conseil que j’ai reçu de mon respecté mentor, le mangaka King Gonta-sensei (créateur de Sōten Kōro, aussi connu sous le nom de Beyond the Heavens).
La première fois que j’ai reçu ce conseil, je ne l’ai pas suivi.
Mais j’attendais le jours où j’arrêterais de prendre des photos.
Après 4 ans, j’ai arrêté de photographier des modèles et ai commencé à dessiner le corps humain avec l’esprit plus libre.

Voici donc les étapes de mon étude du corps humain, venant de mon experience :

  1. Étudier et copier des livres sur comment dessiner le corps humain
  2. Collectionner les images d’actrices que j’aime et les dessiner
  3. Étudier l’anatomie humaine
  4. Créer sa propre collection de poses et les classifier
  5. Apprendre la photographie et prendre des photos de poses humaine (et les dessiner)
  6. Dessiner le corps humain et les poses librement

Je ne sais pas si cela t’aidera, mais j’espère que ce sera utile comme référence.

Merci beaucoup pour ton conseil sur les usages et les rôles des personnages féminins dans mes oeuvres.
S’il te semble qu’il y ai un problème ou que tu sois contrarié par cela dans mes manga, j’en suis vraiment désolé.
En réalité, je ne suis qu’un humble mangaka et je sais qu’il me faut encore m’améliorer. J’essayerais encore plus de satisfaire les attentes de mes fans.
Je te promet de créer mes oeuvres avec plus de soins.

Avec cette promesse, j’aimerais te dire deux choses sur le sujet de ma carrière créative.

Tout d’abord, j’ai commencé ma carrière en tant que mangaka shoujo et j’ai travaillé dans le milieu du shoujo Coréen pendant 10 ans.
J’ai toujours respecté et aimé les créatrices et leurs travail.

Quand j’ai mis fin à ma carrière de mangaka shoujo, je me suis promis que je conserverais toujours les précieuses valeurs que ce milieu du manga shoujo coréen m’a apporté.
Et j’appliquerais ce que je n’avais alors pas pu à la prochaine étape.

Les oeuvres sur lesquelles je travaille aujourd’hui sont principalement de la « fantaisie » pour homme.
Il s’agit d’un monde de fantaisies et de désires comme n’importe quel autre monde de fantaisie, et je dessine ce monde fantaisiste pour les lecteurs masculins.
Il s’agit d’un monde de fantaisie et de rêve destiné aux hommes.
Les garçons veulent toujours être fort, rencontrer et sortir avec de belles et jolies filles, et veulent bien paraitre auprès d’elles.
Ils veulent vaincre face à leurs puissants ennemies et devenir les défenseurs de grandes valeurs.
C’est le monde dans lequel les homme veulent ressentir et apprécier leurs désires.

Et maintenant nous vivons dans une époque où je peux librement exprimer ma liberté de parole.

J’aime le milieu du manga Japonais qui me permet de m’exprimer librement, et je suis aussi triste de le voir lentement disparaitre.

Le mérite du manga est que nous adhérons à des desires spécifiques.
Par exemple, le monde de fantaisie des filles appelé le BL (Boys’ Love) et les manga Yaoi.
Bien sur, les manga ou films rendent les choses plus compliquées quand ils suivent des raisons commerciales.

Ensuite, j’ai la certitude qu’un monde qui reconnait (et respecte) les différences entre les préférences des hommes et des femmes est préférable à un autre qui ignore avec mépris les différences entre les genres.

Maintenant, je crée dans le monde des désires masculins après dix ans d’expérience à dessiner les désires féminins.

Mais j’encourage toujours l’explosion des désires féminin dans le monde créatif, tout spécialement dans le manga.

Je ne veux pas que les lectrices aient à considérer le point de vue masculin quand elles lisent du BL ou peux importe ce qu’elles aiment.

« Ne vous inquiétez pas de nous les homme quand vous lisez du BL ou des manga Yaoi. Je sais qu’il s’agit de votre fantaisie. Appréciez la comme vous le souhaitez ! »
Je pense que c’est ce respect qu’il nous faut aujourd’hui.

Un jours, l’une de mes assistantes qui aime lire du BL et des manga Yaoi voulait acheter une vidéo porno gay et je l’ai aidé dans cet acte, nous l’avons même regardé ensemble…(…)…
Cool, uh ?

Et je dois t’avouer que j’ai même eu l’occasion de participer à la création d’un BL.
Je travaillais dans le monde du Shoujo Coréen et j’étais très excité de dessiner dans le monde du BL !!!
La meilleure manière pour un mangaka de défendre quelque chose est de le dessiner.

Je pense que c’est toujours bon pour tout le monde d’explorer ses désires en manga.

Bien sur, quand je regarde le rôle de mes personnages féminins dans mes travaux actuels, c’est définitivement les personnages masculins qui mènent la danse.

Pourtant, dans mes manga, le vainqueur ultime ou le personnage le plus important est souvent féminin.

Yumin est celle qui finit par surpasser tout le monde dans Sun-Ken Rock.
Et dans l’histoire de H.E the Hunt for Energy, Hirosue Miyuk fonde la compagnie AEE qui sauve le monde de la crise énergétique.

Elle apparait aussi dans l’histoire d’Origin sur laquelle je travaille actuellement et est devenu la personne la plus influente de la planète.

Il s’agit de quelque chose de normal.
Depuis mon début en tant que mangaka shoujo en Corée de mes 20 à 30 ans , les mangakas que j’ai suivi et admiré étaient toutes des femmes artistes.

Je sais comment elles sont devenues de grandes artistes et comment elles conservent cette position.
Pour cette raison, les personnages les plus puissants dans mon monde créatif sont souvent des féminins.
Et pourtant, cela ne veux pas dire que mes oeuvres actuelles ne soient pas pour satisfaire les fantaisies masculines.
Encore une fois je promet que je dessinerais avec plus d’attention le rôle des personnages féminins dans mes oeuvres.
Je le promet !

– Boichi

Toi aussi, pose ta question à Boichi

Share the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •