Ask Boichi sur les Manga 7 – Écrire une histoire

by

Écrire une histoire

Bonjour Boichi-sensei,

Ma question s’intéresse à vos histoires. Comment faites vous un bon script pour vos manga ? Beaucoup de gens sont de bons artistes mais ne comprennent pas comment dérouler une bonne histoire.
Un conseil ? Merci.

– Ulises Garcia

Bonjour, Ulises Garcia.

Je sais d’expérience qu’écrire l’histoire est la partie la plus difficile de la création d’un manga.
Il est très compliqué de créer une bonne histoire.

Je comprend les difficultés que tu peux avoir à écrire une bonne histoire et donc tu m’appelles en aide. Mais je suis dans le même bateau, j’ai le même problème que toi.
C’est pourquoi j’ai peur que ma réponse ne te soit pas d’une grande aide.

Depuis peu, je travaille avec Inagaki-sensei sur Dr Stone. Je reçois ses pages de thumbnails toutes les semaines et je suis à chaque fois ébahi quand je lis son script. Il y a tant de chose à apprendre de lui.
Son histoire est absolument incroyable !!!

Je vais donc juste te partager un conseil simple que j’ai appris des cercles Japonais de manga.

Tout d’abord, parlons des dessins et des styles artistiques.
Beaucoup de gens se fourvoient au sujet des compétences artistiques dans la création de manga.
Surtout ceux qui ont de superbes dessins. Ils pensent que la qualité du dessin est l’aspect principal lors de la création d’un manga mais c’est absolument faux.

Le dessin n’est qu’un outil pour le storytelling.
Et le storytelling à son tour n’est qu’un outil pour l’histoire.
Et l’histoire, un outil au service de l’idée.
Tout commence avec l’idée.

Avant de commencer à écrire une histoire, il faut d’abord te pencher sur l’idée plus que sur l’histoire. Seulement après tu peux penser au script.
Il te faut la bonne idée pour l’histoire.
C’est pourquoi les créateurs lisent beaucoup de livres et pensent en long et en large à de nombreux sujets (tels que la nature, l’histoire, la condition humaine, la religion, etc…).
Ce qui t’intéresse et t’émerveille dans ta vie.
Mais ces études n’ont pas pour unique but de créer l’histoire que tu veux écrire.
Car après tout, ces thèmes sont des sujets très intéressants de ta vie, n’est-ce pas ?

Donc voilà mon conseil. Avant de commencer à écrire l’histoire, pense d’abord à l’idée et le thème que tu veux aborder dans ton œuvre.
Si tu arrives à mettre l’idée et le thème dans l’histoire alors bien que certains pourront dire « mais, c’est ennuyeux », si quelque uns la lisent et y adhèrent ou pensent à ton idée, alors ça veux dire que ton travail aura réussi.

J’aimerais partager avec toi une dernière chose que j’ai appris en travaillant sur de l’hebdo.
Car nous sommes collègues après tout, non ?

Comme je te l’ai dit, je pense que l’histoire est un outil pour conter l’idée.
Et dans l’histoire, les moments explosifs sont l’apogée et la fin.
Ça veux dire qu’il te faut écrire la fin de l’histoire au même moment que tu en écris le début.

Je pensais qu’il s’agissait là de la meilleure manière pour s’assurer de continuer à écrire une bonne histoire.
Mais quand j’ai commencé à travailler sur de l’hebdo, mes éditeurs m’ont donné un conseil « Tu n’as pas à écrire l’apogée et la fin avant de commencer chaque chapitre. »

La première fois qu’ils m’ont dis ça, j’ai rejeté leur conseils.
Mais quand on travaille sur un manga en cours, surtout en hebdomadaire, au lieu de définir l’histoire la bonne démarche et de placer l’idée en premier puis de commencer à écrire chaque chapitre (épisode).
Voilà la technique d’écriture qui sérialise une fluide et bonne histoire même sans une direction définie.
C’est ce que j’ai appris et je pense qu’il s’agit là d’une superbe compétence dans les cercles de manga japonais.

J’espère que ceci t’aidera.
Et qu’un jour je lirais ton histoire dans ce domaine qu’est le manga.
Bonne chance à toi !

– Boichi

Share the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •