Ask Boichi sur les Manga 3 – Taille de page pour les manga?

by

Quelle taille de page pour les manga?

Salut et encore merci à Boichi-sensei et tous ses collaborateurs pour permettre de poser nos questions.

Voila mes questions : Peux-t-on encrer sur des formats A3 si on a des problèmes avec les petits formats ? Est ce que les éditeurs japonais l’acceptent ou faudra-t-il passer par l’ordinateur pour les réduire, les trames sont elles vraiment obligatoires chez les éditeurs japonais ?

Pourquoi dans tes manga on ne voit jamais une femme faire des combats aussi intenses, techniques et spectaculaire comme le dernier combat d’Asimov le dieu de la guerre contre son camarade ? MERCI

– Pierre Evina

Cher Pierre, j’espère que tu vas bien et merci pour tes questions.

J’ai lu tes questions et il me semble que tu as prévu d’envoyer ton travail à des maison d’éditions de manga Japonais !! J’aimerais t’apporter mon soutient ! Bonne chance !

Il y a quelques maison d’éditions japonaises qui accueillent le travail de mangaka étranger au Japon, mais il te faudra surmonter de nombreux obstacles.

Tout d’abord, il te faut suivre la taille de page demandée par la maison d’édition. Tu peux trouver la taille qu’ils désirent dans leurs règles de concours.

La plupart des tailles sont similaires mais il peut quand même avoir certaines différences. Mais je peux t’assurer que le format A3 n’est pas celui qu’ils veulent.

Ils pourront être cette surpris par ces énormes feuilles de papier mais la plupart des éditeurs penseront « hmm, ce mec n’y connait rien en terme de manga… »

Donc voici la taille de page pour manga que la plupart des maisons d’éditions aiment voir.

taille de page

les règles de taille de page pour les concours JUMP SQUARE

Voici la taille de page demandé par Sueisha pour leurs concours JUMP SQUARE. Tu peux voir la taille en « mm ».

taille de page

les règles de taille de page pour les concours Tetsuya Chiba manga award

Et voici celle de Kodansha pour le Tetsuya Chiba manga award.

Comme tu peux le voir, ils demandent une taille similaire pour les entrées à leurs concours.

Mais je ne pense pas que les maisons d’éditions portent beaucoup d’importance à la taille des pages de nos jours car beaucoup de manga, aspirant mangaka et mangaka de Dojin utilisent des « manga art boards ».

C’est un peu plus cher que du papier ordinaire. Tu peux les trouver dans les magasins vendant des outils de dessins de manga et de comics. Ils sont imprimés avec de légères lignes bleus et la qualité du papier est bonne pour l’encrage.

Je te recommande personnellement les manga art boards et du papier sur mesure. Surtout si tu souhaites soumettre ton manga à des concours au Japon.

Si tu préfère envoyer ton travail en fichier numérique, alors s’il te plait va vérifier sur le site de la maison d’édition et vois ce qu’ils te demandent.

Je me rappel qu’avant ils aimaient voir les copies imprimées au lieu de fichiers digitaux, mais certains aiment aussi avoir les fichiers numériques.

Mais ce n’est que mon avis, ne t’en fait pas trop !!!

Ensuite, il faut que tu regardes sur le site de l’éditeur les infos concernant les dates pour la saison de soumission ou les concours de manga.

J’aimerais te donner un conseil au sujet des concours de manga au Japon.

En Corée, j’ai vu de nombreux mangaka étrangers tenter leur chance dans ces concours de manga japonais.

Un grand nombre des compétiteurs qui j’ai vu en Corée n’ont jamais lu les magazines de manga dans lesquels ils veulent publier leur travail.

Ils envoient juste leur travail pour des raisons comme « J’aime Kodansha parce que c’est une grosse compagnie. Ils nous paieront beaucoup. » ou alors « Oh, mon amis envoie son travail à Young Magazine. Je vais faire de même. » Ce ne sont pas là des bonnes idées.

C’est bien de challenger autant que possible les maisons d’éditions et leurs magazines mais cette méthode reste très pauvre.

De mon expérience, si tu veux vraiment montrer ton travail à des éditeurs japonais et être un mangaka pro au Japon, alors tu dois commencer par jeter un oeil aux manga des magazines.

Lis les différents magazines, choisis ceux que tu aimes le plus et réfléchi à ce que tu peux faire.

Est-ce que mon dessin et mes capacités artistiques correspondent au magazine que j’aime. Suis-je en capacité de suivre un rythme de publication hebdomadaire, bi-hebdomadaire ou mensuel ? Est-ce que mon dessin correspond à un style shonen ou seinen ? Ce genre de choses.

Contrairement à avant, tu peux obtenir des magazines de manga japonais de différentes sources. Internet ou le site de la maison d’édition par exemple.

Personnellement, je pense que le mieux reste de visiter le Japon et d’acheter des magazines dans les librairies mais ça peux vite devenir très cher.

Bref, il te faut choisir le magazine qui a publié ou publie ton manga préféré et penser à ce dont tu es capable.

Choisir un magazine est l’équivalent de choisir un partenaire à vie. C’est la première étape pour devenir un mangaka pro.

Une fois que tu as choisi le magazine avec lequel tu aimerais travailler, il te faut alors étudier sa ligne éditoriale.

Trouve et lis les gagnants des concours précédants sur plusieurs années. Ce sont de supers exemples à étudier.

Ce sont des artistes très talentueux et passionnés. Des étrangers comme nous devrons faire mieux qu’eux.

Ils ont grandi avec le manga au Japon en tant que japonais. Mais nous, en tant qu’étranger, il nous faut étudier plus et apprendre du manga sa vraie nature.

Tout d’abord !! Commence par trouver le magazine qui te correspond ! Le mieux est d’aimer le magazine avec lequel tu veux travailler.

Ensuite, si possible, recherche les tendances, du passé à nos jours, des manga de ce magazine.

Et pour finir, lis les titres des gagnants. Étudies les !!!

Il faut que tu saches pourquoi, quand et comment ils ont gagnés ces concours passés. Bien sur, ils ne sont pas tous bon mais les éditeurs et lecteurs les ont choisi parce qu’ils ont aimé leurs travail.

Même si tu ne gagnes pas un prix dans le concours, ne t’en fait pas trop. Si les éditeurs voient que tu es talentueux alors ils t’appellerons.

Ils te guideront, t’éduqueront, te supporteront et te montreront la voie.

Et si tu gagnes un prix et obtient le contact personnel d’un éditeur, ce n’est pas la fin mais tout juste le début.

Il te faut alors traduire ton travail en Japonais, trouver des moyens pour rester en contact avec les éditeurs et être prêt à leur parler quand ils te contacterons.

Le mieux est de savoir parler japonais toi-même mais ce n’est pas ma recommandation. Les mangaka doivent dessiner des manga mais pas forcément parler japonais. Je pense que les mangaka étrangers ont besoin d’un traducteurs pro et d’un interprète pour les aider.

Il y a de nombreux obstacles qui t’attendent dans cette industrie, mais rien n’est plus difficile qu’entrer dans un magazine japonais de manga à la place d’un artiste japonais.

Entre toi et moi, je pense que le milieu du manga japonais a besoin de systèmes de traduction, de management et d’agent pour les artistes étrangers. Ça serait super d’avoir quelqu’un qui s’occupe de ces choses pour toi, non ?

Traduire ton CV et tes manga à un prix abordable et puis prendre contacte avec l’éditeur et la maison d’édition pour toi. Et bien sur, t’aider aussi avec les informations nécessaires sur le milieu du manga au Japon.

Je pense que ce système est indispensable pour les artistes de manga qui aspirent à travailler au Japon comme toi. Ce serait aussi utile pour le milieu du manga et dans les manga en eux-même ainsi que pour l’industrie de la bande dessinée dans ton propre pays.

J’espère qu’un tel système sera là pour t’aider et contribuera au développement du manga à travers le monde. Si quelqu’un rêve de devenir mangaka, ces rêves doivent être respectés et ils ou elles méritent d’être aidés. Quelqu’un devrait être là pour eux.

J’espère que ce système sera un jours construit pour les artistes étrangers comme toi.


Oh, et pour cette dernière question ! Quelle référence j’utilise le plus pour dessiner ?

Bien sur il s’agit de la noblesse de la philosophie !!!!

Pas les popotins !!! Pas du tout !! Crois moi !!!

C’est difficile à croire mais fais moi confiance !!

Je ne me fait pas vraiment confiance… mais ai fois en moi… (…) …


Et pour ce qui est de <Terra Formars Asimov> dans le volume 2.

J’adorerais continuer à dessiner ces personnages dans leur monde et ce fut très fun de leur donner vie (leur popotins), mais comme la vie, ils doivent continuer à avancer.

Ils et elles ont quitté mes mains maintenant et il leur faut suivre leurs propres aventures.

Et j’ai de nouveaux challenges à faire face.

Il en est de même pour toi Pierre Evina. Le future qui nous attend demeure inconnu et mystérieux mais c’est pourquoi il nous faut continuer à avancer !

Supportons nous l’un l’autre pour notre propre future mystérieux !

– Boichi

Toi aussi, pose ta question à Boichi

Share the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •